22-26 janvier 2021 10-14 septembre 2021


Navigation version Desktop



Contenu de la page


Natacha & Sacha

Hall 6

Natacha & Sacha © Natacha & Sacha

Description

Rising Talent Awards / France — Paris | 17-21 janvier 2020

Après l’Italie, le Liban, la Chine et les Etats Unis, les Rising Talent Awards distinguent 5 designers et un duo français, nommés par un Jury prestigieux, avec le parrainage du ministère de la Culture français.

Participants

Natacha PoutouxDesigner

Sacha HourcadeDesigner

NatachaPoutoux © Natacha & Sacha

Natacha Poutoux

Designer

Diplômée de l’ENSCI-Les Ateliers, elle s'est formée auprès des plus grands noms du design contemporain : les frères Bouroullec et Stefan Diez. En 2017, avec Sacha Hourcade, ils co-fondent leur propre studio Natacha & Sacha.

Sacha Hourcade © Natacha & Sacha

Sacha Hourcade

Designer

Diplômé de l’ENSCI-Les Ateliers, il s'est formé auprès des plus grands noms du design contemporain : India Mahdavi... En 2017, avec Natacha Poutoux, ils co-fondent leur propre studio Natacha & Sacha.

Natacha & Sacha
Nommés par la directrice des Ateliers de Paris, Françoise Seince.

Le duo parisien formé par Natacha Poutoux et Sacha Hourcade cherche à bouleverser l’univers des appareils électroniques domestiques et à emmener le design dans des territoires où il est souvent ignoré. Tous deux diplômés de l’ENSCI-Les Ateliers, ils se sont formés auprès des plus grands noms du design contemporain : les frères Bouroullec et Stefan Diez pour Natacha, et India Mahdavi pour Sacha. Ils co-fondent leur propre studio en 2017.

Pourquoi portez-vous un intérêt aux objets techniques ?

Natacha : Aujourd’hui, les objets techniques sont en majorité dessinés par des ingénieurs, et nous aimerions penser ces objets-là avec la même approche que celle pour dessiner une chaise. Notre idée, c’est vraiment d’introduire une diversité de savoir-faire et de matériaux, parce que beaucoup d’entreprises fabriquent tout en plastique aujourd’hui ».
Sacha : Par exemple, on a travaillé sur un humidificateur d’air. Notre humidificateur à nous utilise d’autres matériaux, tels que le verre pour le contenant à eau. Cela nous permet aussi de questionner l’objet dans son cycle de vie. Qu’est-ce qu’on en fait après ? Est-ce qu’on a envie de l’exposer et plus du tout le cacher, comme c’est le cas de la plupart des humidificateurs d’air aujourd’hui ?

Dans une vidéo YouTube sur le projet Computer Variations, vous avez déclaré cette phrase en anglais : « We think universal should not mean standard ». Que voulez-vous dire exactement ?

Natacha : C’était un projet pour repenser l’ordinateur. En gros, chez Apple, quand ils ont créé leur ordinateur, ils ont essayé de faire quelque chose qui correspond au plus de gens possible. Donc, un projet très « standard ». Avec Computer Variations, on s’est dit qu’on allait répondre à des usages particuliers en imaginant un ordinateur qui allait correspondre à chaque métier, qui allait être le meilleur ordinateur pour un tapissier, mais qui pourrait aussi être le meilleur pour quelqu’un qui fait de la comptabilité… Du coup, c’est déstandardiser le projet pour répondre au mieux à chaque individu.

Vous semblez avoir une fascination particulière pour le chauffage. Deux de vos projets les plus frappants à ce jour sont le radiateur Briques et le tapis chauffant Parterre.

Natacha : Ces deux projets sont nés en même temps, et on a simplement imaginé deux solutions très différentes. Mais, ils répondent à la même question : comment peut-on chauffer de grands volumes et réduire la température des pièces ? Car le chauffage, c’est l’une des causes principales de réchauffement climatique.
Sacha : Avec Parterre, l’objectif était de remettre la chaleur au plus près du corps pour qu’elle soit plus localisée et que ce ne soit pas la chauffe du lieu et de l’espace. Au tout début de ce projet, on s’est inspirés du mode de vie japonais. Au Japon, ils ne chauffent pas les espaces, ils chauffent plutôt des zones d’usage. Cette technique vient de l’industrie de l’automobile. Le chauffage est souvent caché sous les sièges de voitures pour les sièges chauffants, il est invisible. Pour notre tapis Parterre, on a translaté cette technique en ornementation en brodant les fils chauffants à l’aide d’une machine CNC. Et pour le radiateur en briques, l’idée était de réintroduire de nouveaux matériaux, tels que la brique réfractaire. C’est plus noble et ça permet de donner un autre statut à l’objet. Donc, l’objet vient changer de statut dans l’habitat et va être non plus caché, mais exposé, et va être une pièce au même titre qu’une chaise ou une belle table.


Bandeau Newsletter


Restez informé, on vous dit tout !

Maison&Objet, c’est aussi 4 newsletters au choix, à consommer comme vous aimez pour nourrir votre inspiration et votre curiosité.

M É TIERS D’ART

Sélectionnez les newsletters à recevoir

Les informations personnelles renseignées sur ce formulaire sont recueillies sur la base de l'intérêt légitime et enregistrées dans un fichier informatisé par SAFI (8 rue Chaptal CS 50028 75442 Paris cedex 09 France). Elles sont nécessaires pour vous fournir les services proposés sur nos plateformes. En vous inscrivant, vous êtes également susceptible de recevoir des informations pratiques ou promotionnelles relatives à nos activités (MAISON&OBJET, MAISON&OBJET PARIS, MOM – MAISON&OBJET AND MORE, PARIS DESIGN WEEK). Vos données personnelles peuvent être utilisées conformément à la Politique de confidentialité de SAFI. Pour toute précision sur la collecte et le traitement de vos données personnelles, nous vous invitons donc à consulter la notice Politique de Confidentialité.
Conformément au Règlement Européen pour la protection des données personnelles (UE) 2016/679 – RGPD et, autres loi de protection des données, vous bénéficiez d'un droit d'accès, d'opposition, d'effacement et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en contactant SAFI à l'adresse e‐ mail suivante : exercervosdroits@safisalons.fr

Voir plus

Merci ! Et à bientôt dans votre boîte mail