20-24 janvier 2022 08-12 septembre 2022


Navigation version Desktop



Contenu de la page


Tendances déco / Designers et marques, une histoire d’amour

Designers et marques, une histoire d’amour

Publié le 3 juillet 2021 Partagez

Designers et marques, une histoire d’amour / Designers and brands, it must be love - Deco Trends - Maison&Objet - Les créations de La Manufacture - © DR

Entre passion et raison, la collaboration entre un designer et une marque a tout d’une histoire d’amour. Elle mêle rencontre fortuite et rendez-vous organisés, affinités reconnues et vision commune, écoute et respect mutuel.

Stéphane Parmentier rêvait en secret de travailler avec la Manufacture Cogolin avant que l’entreprise ne lui demande de concevoir un tapis. La Fondation Cartier a joué les “entremetteuses“ entre la designer Constance Guisset, à la recherche d’un fabricant pour une broche éditée à l’occasion d’une exposition, et Tout simplement, créateur “d’objets sensibles“ et fournisseur reconnu des petits et grands musées français. Le studio de design Big-Game a rencontré plusieurs de ses futurs partenaires en création sur un site de rencontre : le salon Maison&Objet Paris. « Nous avons rencontré Massimiliano Iorio et Stéphane Arriubergé, fondateurs de la marque Moustache, sur Maison&Objet Paris il y a 15 ans, nous collaborons avec eux depuis. Plus récemment, nous avons commencé un projet pour Valerie_objects à l’issue d’une discussion sur le salon ou encore avec Opinel avec qui nous travaillons depuis plus de 5 ans », racontent Augustin Scott de Martinville, Elric Petit et Grégoire Jeanmonod. 

Designers, éditeurs ou fabricants, les protagonistes connaissent déjà, avant d’entrer dans une relation plus “intime“, le travail et la réputation de chacun. Ils se sont souvent croisés sur des projets, des événements. Ces premières approches nourrissent les perspectives de collaboration avant de trouver une bonne raison de travailler ensemble. Peu de coup de foudre donc, ce qui n’empêche pas une part de romanesque. Tout comme pour la Manufacture Cogolin, Stéphane Parmentier était client de la maison italienne Giobagnara, qui excelle dans le travail du cuir, avant de concrétiser une fructueuse relation de 3 ans. « Lorenzo, le frère de Giorgio Bagnara, m’a proposé de rencontrer ce dernier, sans objectif précis, alors que je passais mes commandes sur le salon. Le lendemain, à 10h30 nous avons entamé avec Giorgio une conversation qui, croyez-le ou non, s’est terminée à 17h45, sans que nous ne prenions le temps de boire, de manger ou de nous asseoir », s’amuse le designer et architecte d’intérieur parisien. Un mois plus tard, il prenait la direction artistique de la marque avec un succès unanimement reconnu. 

Maison&Objet -- Broche Solar, Constance Guisset - Tout simplement © DR / Collection Tempéraments, Stéphane Parmentier - Pouenat © DR

Passion et raison
En 2019, Robert Acouri lance une nouvelle maison d’édition, La Manufacture, dont il confie la direction artistique au designer italien Luca Nichetto.  Il la définit comme « un contenant pour les  savoir-faire et la créativité, une société qui met sur un piédestal les designers. » Aujourd’hui, Sebastian Herkner, Patrick Norguet, Nendo, Michael Young et d’autres designers de renom ont imaginé des objets et du mobilier pour La Manufacture. Robert Acouri leur offre une grande liberté d’expression. « Il faut toujours être fidèle à la création du designer. Ce qui est important c’est la beauté geste », proclame-t-il.  Même si cela peut se traduire par une bibliothèque à 25 000 euros. L’homme n’est pas pour autant un mécène. L’entrepreneur a, tout au contraire, une vision très concrète de ce qui doit fonder la collaboration avec les designers. « Il faut avoir les compétences chez soi, comprendre quelle est sa propre identité et où on veut aller, et choisir les designers en fonction, énonce-t-il. Et à partir du moment où on est dans le processus créatif, il faut les laisser créer et ne pas réduire la capacité à pouvoir faire, sinon ça donne un mauvais produit. »  Cette liberté d’expression qu’il autorise aujourd’hui aux designers repose sur une connaissance parfaite des intentions et de l’ADN de La Manufacture. Et son assurance est bâtie sur le travail déjà accompli avec des designers talentueux, bien que moins exposés, pour Cider, son groupe spécialisé dans l’aménagement d’espaces de travail, qui associe déjà les fonctions de concepteur, de fabricant de meubles et distributeur. « Il y a une justesse à trouver entre la production et le design, souligne encore Robert Acouri. Il faut les compétences pour pouvoir suivre, avoir les fournisseurs, et laisser les créatifs rêver. Et il faut que le designer travaille, lui, avec votre savoir-faire et votre ADN. »

Maison&Objet -- Chaise Wired Michael Young, La Manufacture ©studioblanco / Porte-manteaux BEAM, Big-Game - HAY © DR

Les secrets d’une relation épanouie
« La confiance, le respect et l’envie. Si ces conditions sont réunies, tout devient possible », résume sobrement Constance Guisset. L’envie fait naître les rencontres, la confiance permet la réalisation des projets. « Je travaille avec un client italien qui a commencé par dire « non, c’est impossible » à tout ce que je lui proposais, raconte Stéphane Parmentier. Mais deux jours après il m’a rappelé, il m’a dit qu’il n’en dormait pas de la nuit. Et ça y’est. On a trouvé des solutions et il va le faire. »  La confiance a joué ici un rôle essentiel, et le courage aussi. « Les éditeurs viennent aussi nous voir pour être bousculés, continue le designer, mais cela ne doit pas être un entêtement gratuit. Il faut être créatif, mais avoir aussi les pieds extrêmement sur terre. »

Chacun son rôle 
Quant au respect, il se mesure à chaque moment de la collaboration, quand chacun sait clairement ce qu’il apporte à l’autre. « L’éditeur va rendre l’existence de l’objet possible. Son regard et son expertise sont donc essentiels pour que l’objet puisse se concrétiser techniquement, mais aussi économiquement. Il va permettre à l’objet de trouver sa bonne place et de trouver son public. 
De mon côté, j’espère apporter à l’éditeur de la créativité, qui peut être formelle comme technique », détaille Constance Guisset. 
« Moi, je suis les mains dans le cambouis », explique Philippe Ferreux, fondateur de Tout simplement et éditeur des broches Lunar et Solar dessinées par la designer. « C’est un sport de haut niveau de sortir un objet avec la volonté du travail bien fait à toutes les étapes de la chaîne, du développement aux choix des fournisseurs et à la mise en carton. Ce n’est jamais gagné. Le designer est sur un autre type de sport. » Pour ces bijoux délicats, la découpe du métal se fait en Italie. Le travail à façon et celui de finition sont eux faits localement, dans la région de Morteau où l’entreprise est installée. Elle s’appuie de longue date sur un réseau de fabricants choisis dans cette région réputée pour ses savoir-faire très qualitatifs autour du bois, de l’horlogerie ou encore de la bijouterie. L’édition des broches de Constance Guisset par Tout simplement, qui crée et distribue habituellement ses propres objets ou répond sur mesure aux besoins des musées et de l’événementiel, était une première. Elle ne devrait pas rester sans suite. Philippe Ferreux est prêt pour de nouvelles rencontres. 

Maison&Objet -- Lampe de table Eolie, Stéphane Parmentier - Giobagnara © DR / Couteaux Les Forgés 1890, Big-game - Opinel © DR

Pas d’âge pour s’aimer 
Tout simplement est installé depuis 2001. La Manufacture est une toute jeune maison, née en 2019. Pouenat ou  Vervloet, avec qui Stéphane Parmentier a travaillé, sont des entreprises “historiques“. En résumé ? Il n’y a pas d’âge pour s’aimer. Jeune pousse ou maison reconnue, « les deux configurations sont intéressantes, commentent les designers de Big-Game. Nous travaillons par exemple pour Karimoku, le plus grand fabricant de mobilier en bois du Japon. Son expérience est immense et reconnue depuis 80 ans. Leur protocole de design pour la conception d’un nouveau produit est bien rodé, nous avons appris beaucoup à leur côté. Quant aux jeunes maisons, nous adorons travailler avec elles aussi. On y rencontre des équipes énergiques qui veulent réaliser leur vision ». Il y a un peu plus de 10 ans, le trio a commencé à travailler pour une jeune marque, HAY, qui est devenue depuis une référence mondiale. En s’appuyant dès le départ sur le travail de designers avec lesquels elle a su parfaitement se forger une identité très forte. 

Des signatures à suivre
« Chaque relation avec un client est unique, nous nous adaptons à sa demande et ses besoins », poursuivent des designers de Big-Game. De stand en stand pourtant, on pourra en septembre retrouver les qualités qui caractérisent leur travail pour différente marques, « simple, fonctionnel et optimiste » selon leurs termes. Stéphane Parmentier revendique de son côté une obsession pour la matière, sa sensualité, et un dessin tendu et graphique. Constance Guisset reconnait, à travers la diversité de ses créations, une constante, « sans doute un goût pour la légèreté, le mouvement et la surprise ». Un fil créatif que l’on peut suivre désormais sur la plateforme MOM grâce à la rubrique “DESIGN BY“. 

Maison&Objet -- Tranquille daybed - Collection Tempéraments, Stéphane Parmentier - Pouenat © DR


Par Marie Montuir


SAVE THE DATE 

À l’occasion de la mise en place de cette nouvelle rubrique, Maison&Objet organise sur MOM, du 5 au 11 juillet, les « Digital Days Design by ». Un rendez-vous à ne pas manquer pour découvrir les nouveautés design en avant-première !


Bandeau Newsletter


Restez informé, on vous dit tout !

Maison&Objet, c’est aussi 7 newsletters spécifiques, à consommer comme vous aimez pour nourrir votre curiosité, apprendre et vous inspirer. Sélectionnez-les toutes ou faites votre choix !

M É TIERS D’ART

Choisissez vos newsletters :

Les informations personnelles renseignées sur ce formulaire sont recueillies sur la base de l'intérêt légitime et enregistrées dans un fichier informatisé par SAFI (8 rue Chaptal CS 50028 75442 Paris cedex 09 France). Elles sont nécessaires pour vous fournir les services proposés sur nos plateformes. En vous inscrivant, vous êtes également susceptible de recevoir des informations pratiques ou promotionnelles relatives à nos activités (MAISON&OBJET, MAISON&OBJET PARIS, MOM – MAISON&OBJET AND MORE, PARIS DESIGN WEEK). Vos données personnelles peuvent être utilisées conformément à la Politique de confidentialité de SAFI. Pour toute précision sur la collecte et le traitement de vos données personnelles, nous vous invitons donc à consulter la notice Politique de Confidentialité.
Conformément au Règlement Européen pour la protection des données personnelles (UE) 2016/679 – RGPD et, autres loi de protection des données, vous bénéficiez d'un droit d'accès, d'opposition, d'effacement et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en contactant SAFI à l'adresse e‐ mail suivante : exercervosdroits@safisalons.fr

Voir plus

Merci ! Et à bientôt dans votre boîte mail