Cecilie Manz

DESIGNER OF THE YEAR AWARD JANVIER 2018

Hall 7

©Cecilie Manz Studio

A chacune de ses sessions, MAISON&OBJET PARIS distingue les signatures les plus marquantes de l’actualité internationale du design et de la décoration à travers l’élection du Designer of the Year. En Janvier 2018,MAISON&OBJET PARIS salue le talent du designer Cecilie Manz.

UNE FEMME SCANDINAVE

D’aussi loin que Cecilie Manz se souvienne, elle s’est toujours échappée dans le studio de ses parents céramistes pour y plonger les mains dans la terre glaise… Après son diplôme à l’Académie Royale Danoise des Beaux-Arts, section design, objets et mobilier en 1997, cette élégante quadragénaire complète sa formation en s’exilant à l’université des arts et du design d’Helsinki et fonde l’année suivante son studio au centre de Copenhague. Si l’énergie de la ville est indispensable pour nourrir sa créativité, elle rejoint chaque soir sa maison en proche banlieue et son jardin arboré qui maintient son lien avec les éléments.

Comme chez beaucoup de designers danois, cet équilibre entre civilisation et nature est vital dans son processus créatif. De même, son mode de vie et ses rapports avec sa famille nourrissent son inspiration. Cette Danoise l’avoue sans détour, l’obtention du prix « Crown Prince Couples Cultural » qu’elle a reçu en 2014 des mains du prince et de la princesse du Danemark est l’un des plus beaux moments d’une carrière qui l’a vue en vingt ans prendre à pas feutrés une place de choix sur l’échiquier du design scandinave.

« Cet équilibre entre civilisation et nature est vital dans son processus créatif. »

DESIGNER TOUCHE-À-TOUT!

Son premier projet, « The Ladder », une chaise/échelle est rapidement adopté par Nils Holger Moormann après que cet éditeur allemand ait découvert son prototype dans un magazine de décoration. L’autre projet fondateur de sa carrière sera la lampe Caravaggio (2005, Lightyears). Plus qu’un best-seller, un long-seller…
Touche-à-tout par nature, Cecilie Manz s’attaque à des typologies aussi variées que des plaids, un minibar pour le Wallpaper* show, des fauteuils en bois, une collection de tables et chaises pour Fritz Hansen, des vases en verre ou des enceintes portables pour B&O Play, la nouvelle marque accessible des compatriotes danois de Bang & Olufsen, avec laquelle elle collabore depuis 2014 à travers quatre modèles. Variété des matériaux, modernité des usages…

Quand elle se penche sur sa table à dessin, elle suit en revanche toujours le même process : elle réalise de nombreux croquis à la main et instaure un dialogue avec les fabriquants. Après avoir visité la production, elle affine et adapte son trait en fonction des techniques qu’utilise celle-ci. Cet automne, cette designer éminemment industrielle s’est envolée pour le Japon où elle est commissaire de l’exposition « Everyday Life – Signs Of Awareness » au Musée d’art contemporain du 21ème siècle à Kanazawa à l’occasion du 150° anniversaire des relations entre Japon et Danemark. Elle a aussi collaboré avec la marque japonaise Actus sur le projet Moku.

The Ladder / Nils Holger Moormann ©Erik Brahl -- Luv / Duravit ©Duravit

The Ladder / Nils Holger Moormann ©Erik Brahl — Luv / Duravit ©Duravit

CHANTRE DU MINIMALISME CHALEUREUX

Plus qu’un style, l’approche scandinave qu’elle revendique – mais qu’elle trouve souvent galvaudée… – « doit refléter l’art de vivre de ces pays ». Ce qui se traduit chez Cecilie Manz par un subtil jeu de nuances de gris et de couleurs plus vives.

Workshop Chair / Muuto ©tualahjarno

Workshop Chair / Muuto ©tualahjarno

« Plus qu’un style, l’approche scandinave qu’elle revendique doit refléter l’art de vivre de ces pays »

Essentielles, elle inclut toujours sa palette dès l’origine d’un projet car elle aide à affirmer l’identité d’un produit. On retrouve aussi ses origines scandinaves dans sa volonté de retirer tout élément superflu et d’aller à l’essentiel, même si la simplicité des lignes est un défi chaque fois renouvelé.

À MAISON&OBJET…

Cet automne, Cecilie Manz met la main à de nouvelles pièces et revient sur des projets plus anciens. Elle expérimente beaucoup dans son atelier et montrera à MAISON&OBJET en janvier 2018 le fruit de ses recherches. Son exposition présentera des pièces existantes et nouveautés dans une atmosphère chaleureuse qui demeure le leitmotiv de son travail.

« Elle expérimente beaucoup dans son atelier et montrera à MAISON&OBJET en janvier 2018 le fruit de ses recherches. »

Restez informé

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez les nouveautés et l’actualité qui vous intéresse.

En poursuivant sur notre site, vous acceptez le fait que MAISON&OBJET utilise des cookies visant à optimiser la qualité de votre visite.
Pour plus d'informations, cliquez ici.