• M&O MAG
  • Toute l’actualité de M&O et de sa communauté
M&O MAG

Découvrez les TALENTS À LA CARTE Septembre 2016

Inside M&O

Pour présenter les Talents à la Carte de sa session de rentrée 2016, MAISON&OBJET PARIS s’associe aux Ateliers de Paris, qui fêtent leur dixième anniversaire. Une sélection de six talents émergents parmi leurs résidents du moment, afin de célébrer la jeune création française à Villepinte, dans le Hall 7, du 2 au 6 septembre prochains. Présentations, en avant-première.

Désormeaux/ Carette

Avant de fonder leur studio en janvier 2014, Nathanaël Desormeaux et Damien Carrette obtiennent un Master de design industriel à Strate. Ils entament leur vie professionnelle à Londres, le premier chez Benjamin Hubert, le second chez Doshi Levien. Nathanaël Desormeaux y incube la part d’innovation propre au design, tandis que Damien Carette en explore le versant décoratif. Depuis, ils nourrissent leurs créations de cette dualité complémentaire. La chaise Knot, repérée par le VIA, synthétise leur passion du dessin et un sens affûté de la logique technologique. Composée de deux cintres qui s’emboîtent l’un dans l’autre, l’assise tient par elle-même, sans vis, ni boulon. Quant à la lampe Dita, elle intègre une ampoule dans un col de feutré qui passe de la 2D à la 3D en un glissement de zip… entre vêtement et objet.


www.desormeauxcarrette.com

Julien Vermeulen

Julien Vermeulen croise la magie de la matière plume lors d’un défilé Haute-Couture de Jean-Paul Gaultier sur lequel il travaille. Sa beauté saisissante l’oriente vers le lycée professionnel Octave Feuillet, le dernier établissement de France à enseigner la plumasserie. S’ensuit un an d’apprentissage chez Lemarié, la référence dans ce domaine. En 2014, il se lance dans l’aventure de la création, fort d’un traitement quasi scientifique de la plume : il la teint, la sature de chimie, la brûle à l’acide, avant de lui appliquer un savoir-faire ancestral patiemment acquis. Son approche lui vaut un Grand Prix de la création de la Ville de Paris 2015. Un échantillon de son art ? L’œuvre vitrine Bado Senshi est une armure de samouraï entièrement réalisée en plumes, travaillées en volume.


maisonjulienvermeulen.com

Studio Monsieur

Derrière ce studio de design créé en 2012, se cachent Manon Leblanc et Romain Diroux. Les deux designers se sont rencontrés sur les bancs de l’école supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg. Elle est déjà diplômée de l’école Estienne et formée au design produit à la Design Academy Eindhoven. Lui, vient de clore un cursus scientifique. Ensemble, ils travaillent à valoriser savoir-faire traditionnels et matériaux, pour mieux mettre en lumière les patrimoines culturels, géographiques et historiques via le design. Illustration par leur ré interprétation des traditionnelles boules de Noël de Meisenthal, dont les formes sont élaborées en complicité avec un tailleur de silex puis modélisées en 3D pour s’adapter aux contraintes de production et de moulage.


/www.studiomonsieur.com

Pierre Charrié

Diplômé de l’ENSCI-Les Ateliers et des Beaux-Arts de Nîmes, Pierre Charrié cultive une étonnante extension du domaine des sens dans le creuset de ses créations. Spécialisé en design produit, ce Lauréat du Grand Prix de la Ville de Paris 2016 conçoit des objets d’un genre nouveau, qui réagissent aux son, mouvement, toucher et autres stimuli. Dans un monde dominé par les technologies, il pense des usages émergents qui enchantent le quotidien. Ses Surfaces Sonores repensent l’enceinte de salon en associant un vibreur acoustique à une surface étudiée pour sa résonance, à même d’amplifier le son. Quant à la lampe Aérobie, elle réagit à la qualité de l’air grâce à des détecteurs de CO2 incorporés, en bruissant comme un organisme vivant qui se sent en danger.


www.pierrecharrie.com

Charlotte Juillard

Une formation à l’école Camondo, une résidence à la Fabrica en Italie – le centre de recherche et de communication du groupe Benetton, et Charlotte Juillard monte son studio de création en 2014. Du design d’objet à la scénographie, la créatrice plonge dans la matière et le geste pour donner vie à des objets surprenants. Bureau habillé d’une enveloppe souple mariant le cuir et le bois; broderies artisanales sur du chêne ou encore enceinte en céramique… son univers plein d’audace, de fraicheur et de féminité souffle un vent de renouveau sur la scène design française.


www.charlottejuillard.com

AC/AL Studio : Amandine Chhor & Aissa Logerot

Amandine Chhor étudie le design industriel à l’ENSAAMA Olivier de Serres avant d’intégrer l’ENSCI Les Ateliers. Elle partage son parcours avec Aïssa Logerot qui est également formé à l’ébénisterie à l’école Boulle. Entre 2009 et 2012, ils collaborent régulièrement sur des projets d’aide au développement de l’artisanat à l’étranger. Parallèlement, ils travaillent chacun de manière indépendante pour des agences en vue (Mathieu Lehanneur, Bruno Moinard, Hermès). Ils créent leur studio en 2013. Leur signature ? Des objets qui racontent leur propre histoire en cultivant l’harmonie et la justesse entre fonction, forme et technique. L’éditeur Petite Friture a été conquis d’emblée en misant sur la ligne de tabourets et de tables Hollo, ou encore sur les chaises Trame.


www.ac-al.com

Précédent

Hôtel Roch

Lire

Suivant

Les Pieds de Biche sublime le béton

Lire

Articles recommandés