• M&O MAG
  • Toute l’actualité de M&O et de sa communauté
M&O MAG

Bilan MAISON&OBJET janvier 2017 : une session magnétique !

Inside M&O

© Fillioux & Fillioux / Anne-Emmanuelle Thion

Progression du nombre de visiteurs, retour du grand export et de l’Europe du sud, présence majoritaire des exposants internationaux… L’édition de janvier 2017 laisse présager d’une nette reprise sur le marché mondial de la décoration, du design et de l’art de vivre.

Pôle d’attraction majeur pour les acheteurs du monde entier, MAISON&OBJET PARIS est aussi un baromètre fiable de la planète déco, design et art de vivre. Bonne nouvelle : tous les signaux sont au vert. Premier élément parlant : un visitorat en forte croissance. 85 825 visiteurs uniques – hausse de 17,4% d’internationaux issus de 139 pays. « C’est un signe très encourageant pour le marché. Au cours des derniers mois, nous avons multiplié les actions et les initiatives pour mobiliser les acheteurs et prescripteurs du monde entier, en étroite collaboration avec nos clients exposants. Le lancement de la plateforme MOM a aussi permis de faire connaître le salon à d’autres catégories d’acheteurs. En découvrant de nouveaux produits tout au long de l’année sur MOM, les acheteurs et prescripteurs prennent conscience de la richesse de l’offre proposée par MAISON&OBJET et cela leur donne envie de visiter le salon » décrypte Philippe Brocart, directeur général du salon.

Autre signe encourageant : le retour du grand export, avec 43 127 visiteurs internationaux : en tête des pays en hausse, la Russie (+ 58,80%) et le Japon (+ 57,75%), suivis de près par les Etats-Unis (+ 29,02%), la Corée du Sud (+ 20,69%) et la Chine (+ 15,82%). Les pays d’Europe du Sud ne sont pas en reste : Portugal (+37,79%), Espagne (+28,71%) et Italie (+18,72%). Côté exposants aussi, l’international a répondu présent, avec 1 719 exposants étrangers sur un total de 2 871, soit 60% du total d’exposants. Le salon reste une plateforme idéale pour faire découvrir les nouvelles collections, mais aussi une marque, un univers, voire une innovation, comme en témoignent les 800 nouvelles enseignes exposantes. Cette alchimie d’intérêts explique les importantes retombées économiques, directes et indirectes, générées par le salon.

Inspirations au beau fixe

MAISON&OBJET a honoré sa mission au long cours d’accompagner ses partenaires de la communauté de la décoration, du design et de l’art de vivre en les connectant aux multiples expressions de la créativité et de l’innovation. Le salon a livré un décryptage des tendances à travers un festival de rendez-vous stimulants. Outil de créativité conçu pour capter l’air du temps, l’espace d’Inspirations invite à découvrir le thème prospectif Silence – thème retenu par l’Observatoire de MAIONS&OBJET – et les nouveaux codes de la sérénité. Dans le Hall 7, l’écrin imaginé par Elizabeth Leriche, invitait à un parcours apaisant où la contemplation ouvrait à la beauté des choses. Le Café Librairie adjacent, scénographié par Vincent Grégoire, a rassemblé une sélection de livres et de revues sur le thème du SILENCE proposée sur par la librairie du 107RIVOLI, un “caisson d’immersion”, insonorisé et entièrement capitonné pour faire une pause, et un bar, le tout animé par les galets en mousse de SMARIN.

Une pluie de talents et d’experts

Cette session, les visiteurs ont pu découvrir le monde formel de Pierre Charpin, Créateur de l’Année Janvier 2017, dans un espace entièrement mis en scène par l’artiste. Une opération exceptionnelle a également présenté une sélection des designers britanniques les plus pointus : les RISING TALENTS AWARDS UK. La démarche originale associe six parrains prestigieux à six créateurs de talent, sous le haut patronage de Sir John Sorrell. Les bloggeurs du jury du prix Les Découvertes ont chacun récompensé les nouveautés salon les plus marquantes. Le Parcours Fil vert a consacré les exposants qui conjuguent création et déco éco responsable avec un brio consommé. Aux talents et aux initiatives remarquables, se sont additionnées une vingtaine de conférences marquantes qui ont émaillé les cinq jours de la session de Janvier 2017.

Toujours plus d’animations

Attraction à haute valeur ajoutée, le nouvel espace What’s new ? présentait les must-have en un seul coup d’œil ! Scénographié par François Delclaux, fondateur de l’agence Un Nouvel Air, il offrait un décryptage immédiat des produits phares du moment à l’entrée du Hall 3 et du Hall 6. L’espace Way Of Life by MILK Hall 6, réalisé en complicité avec la rédaction du magazine Milk, illustrait de son côté quatre tendances fortes de l’univers enfant KIDS.

MOM, la créativité 2.0

Plébiscitée par les professionnels, la plateforme digitale MOM -MAISON&OBJET AND MORE est un véritable succès. Grâce à l’écosystème de business qu’elle tisse avec le salon physique, MAISON&OBJET a explosé les compteurs du networking en janvier dernier, blogosphère, Twitter, Instagram et Facebook confondus ! Une efficacité redoutable pour une plateforme lancée il y a à peine six mois. Le meilleur reste à venir.

© Elodie Dupuis

© Elodie Dupuis

Carmen SIEBOLD, Casieliving, Allemagne, KIDS hall 6
« J’ai choisi de prendre un stand à MAISON&OBJET PARIS pour mieux faire connaître mon entreprise qui conçoit et fabrique du mobilier de déco pour la chambre d’enfant. Entièrement produite en Allemagne, fonctionnelle et très facile à monter, elle a séduit de nombreux acheteurs du salon, sensibles au charme et à l’intelligence du design. Mon stand était situé sur le fil rouge, tout près de plusieurs restaurants, ce qui m’a apporté beaucoup de visites, de demandes d’informations, de prix, de conditions de vente. J’ai fait bien plus de networking à MAISON&OBJET PARIS que sur d’autres salons sur lesquels j’étais présente en Allemagne. Depuis la fin du salon, j’ai enregistré une commande ferme de Dubaï. J’ai bon espoir que d’autres arriveront dans le courant des deux prochains mois »

© Daniel Licenziato

© Daniel Licenziato

Pascale Nivet Bernetière, Celeste Mogador, France, scènes d’intérieur Gallery hall 7
Nous avons exposé pour la première fois les collections de notre nouvelle marque Céleste Mogador à scènes d’intérieur. La session nous a été très favorable. Prudents, nous n’avions fait aucun pronostic avant et pendant le salon. Du coup, cela fait doublement plaisir. Non avons eu de très nombreux contacts, ainsi qu’un volume conséquent de commandes sur site, dont 80% à l’export. Résultat : nos créations sont désormais distribuées en Russie, aux USA (Boston, Minneapolis, Dallas), en Allemagne, en Suisse, en Belgique, au Japon… Toujours dans des points de vente très prestigieux, comme Corso Como à Milan. Autre versant très positif : plusieurs enseignes souhaitent que je leur crée des projets spécifiques, comme la boutique de Beaubourg et d’autres musées en France. Dans la foulée d’un échange fructueux avec un jeune créateur du Bronx, nous allons développer des projets à New York. Et une collaboration avec Benjamin Deregard… Je suis aux anges, on a beaucoup travaillé, mais ça paie!

Articles recommandés